L'histoire des routes.

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Eric L le Mar 4 Sep 2012 - 1:23

Pas de soucis Mario, le rallye était ce week end , la plaque était bien sur le parcours , mais n'ayant pas l'info , on ne l'avait pas mise dans le questionnaire!
avatar
Eric L

Messages : 3552
Date d'inscription : 23/01/2009
Age : 50
Localisation : Rouen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Mario le Jeu 6 Sep 2012 - 12:44

A l'aube du 20ème siècle apparaissent les bornes kilométriques standares qui ont accompagnés nos voyages jusqu'à il y a quelques années.Les fameuses bornes à tête rouge ou jaune.

Au début ces bornes était taillées d'une pièce dans la roche et gravée dans la masse du numéro de la route, du nom de la prochaine grande ville et de la précédente, de la distance du point où se trouvait cette borne jusqu'à ces villes, et du nom du département. Au début ces bornes étaient disposées parallèlement à la route. Cette belle borne se trouve à l'entrée de Ferney Voltaire sur l'ancien tracé de la N5 qui a été déviée ici depuis la mathusalem... Et pourtant, cette borne est encore en place et toujours dans la position parallèle à la route. Admirez les détails de cette borne avec ses angles chanfrainés!! On se donnait de la peine en ce temps là...







La nationale 5 où se trouve cette borne mérite à elle seule un chapitre... Ce que je vais vous raconter de cette route s'entend avant 2006, l'année où la grande majorité des nationales ont été déclassées en départementale. "La 5" démarrait de Paris et passait par Sens, Dijon, Dôle puis grimpait sur le Jura jusqu'au col de la Faucille pour redescendre sur Gex et s'arrêter à la douane de Ferney Voltaire dans l'Ain. Mais, Ensuite, elle reprenait son cour à la douane de Vegy de l'autre côté de Genève pour relier Thonon, Evian et finir sa course à la douane Suisse de St Gingolph à l'extrêmité est du lac Léman. Pourquoi cette route est elle interompue par le territoire Helvétique, parce qu'à l'époque du directoire et de Napoléon, soit de 1798 à 1815 Genève faisait partie des possessions Française et la nationale 5, puis la route impériale No5 traversait Genève.

En 1902, le premier essai de goudronage d'une route est effectué à Monaco. Il faudra attendre les années 1920 pour que les premières routes Française soient goudronnées. C'est aussi dans ces années là que les bornes kilométriques sont retournée et placées perpendiculairement à la route pour être plus lisibles par les conducteurs.

Cette borne ci dessous se trouve sur un bout de route dévié et abandonné depuis 1957. C'était la N201 qui allait de St Julien à la frontière Genevoise jusqu'à Chambéry. Comme vous le voyez, elle est perpendiculaire à la route mais encore taillée d'une pièce dans du granit et les lettres sculptées dans la masse.





J'aurais l'occasion plus tard de vous reparler de ce bout de route, mais imaginez que tous le trafic passait par là un temps, sur cette route tellement étroite... Imaginez les Berliet, Citroën Traction, les Panhard, les Willème, etc, etc...!!! Sans même parler des Olimpia, Kapitän et autres Kadett Very Happy Very Happy Very Happy
avatar
Mario

Messages : 213
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 56
Localisation : Genève (de merde)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Shark le Jeu 6 Sep 2012 - 14:22

Pour la dernière route citée (N201) je pense que la nature a un peu repris "le dessus" vu l'étroitesse.
avatar
Shark

Messages : 1727
Date d'inscription : 27/01/2009
Localisation : Dans l'Est

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Mario le Jeu 6 Sep 2012 - 19:40

Shark a écrit:Pour la dernière route citée (N201) je pense que la nature a un peu repris "le dessus" vu l'étroitesse.

Sur ce petit bout précisément en effet, mais j'aurais l'occasion de revenir sur ce bout de route plus tard dans ce sujet et tu verras qu'elle était guère plus large
avatar
Mario

Messages : 213
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 56
Localisation : Genève (de merde)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Mario le Mer 12 Sep 2012 - 20:15

Peu avant 1920 les bornes kilométriques se couvrent de peinture. Rouge pour les nationales, jaunes pour les départementales

Ex RN5 du côté de Morez dans le Jura



Ex RN75 du côté de Lagnieu dans l'Ain. Le pont que vous voyez derrière la borne passe sur le Rhône qui fait frontière entre l'Ain et l'Isère. Etonnement, sur cette borne il n'y a aucune inscription



Bornes de départementale







En ces temps, apparaissent aussi les bornes de limite de département. Vous pouvez voir qu'elles ont la même forme que les bornes kilométriques, mais elles sont plus hautes.Elles aussi sont rouges quand placées sur une Nationale et jaune sur une départementale.



A partir de 1920 c'est l'époque où se produit une révolution dans le domaine du transport. Les automobiles se font plus nombreuses et petit à petit, les véhicules hypomobiles cèdent la place aux moyen de transport mécanique. Les véhicules à moteur permettent de parcourir de plus grandes distances et le besoin d'équiper les routes de garages, pompes à essence, restaurants, etc, etc, se fait désormais ressentir.
Dans ces années là, les garages ont un style particulier, le style "art déco". Vous pourrez constater qu'en ce temps là, les gens se donnaient de la peine pour faire des constructions qui avaient de la gueule à comparer des merdes que l'on nous fait de nos jours.










Dernière édition par Mario le Jeu 13 Sep 2012 - 20:07, édité 1 fois
avatar
Mario

Messages : 213
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 56
Localisation : Genève (de merde)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Shark le Mer 12 Sep 2012 - 20:25

Le troisième garage dans l'angle n'est pas mal du tout cheers
avatar
Shark

Messages : 1727
Date d'inscription : 27/01/2009
Localisation : Dans l'Est

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Eric L le Mer 12 Sep 2012 - 20:38

oui en effet, on y mettrait bien nos vieilles guimbardes !!
avatar
Eric L

Messages : 3552
Date d'inscription : 23/01/2009
Age : 50
Localisation : Rouen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Shark le Mer 12 Sep 2012 - 20:43

Eric L a écrit:oui en effet, on y mettrait bien nos vieilles guimbardes !!

C'est certain cheers bien qu'assez simple il a quelque chose qui me plait bien. Cette ap.midi j'étais sur Belfort, c'est impressionant le paquet de stations services qui ont été déclassées ou "re-classées", dommage c'est trop loin d'ici...
avatar
Shark

Messages : 1727
Date d'inscription : 27/01/2009
Localisation : Dans l'Est

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Eric L le Mer 12 Sep 2012 - 20:46

Oui par certains coins reculés dans ma région, j'en vois aussi...........quelques fois de voir ce que ça devient peut attrister aussi !
avatar
Eric L

Messages : 3552
Date d'inscription : 23/01/2009
Age : 50
Localisation : Rouen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Mario le Mer 12 Sep 2012 - 21:08

D'ici quelques temps, quand j'arriverai au sujet des stations service, j'en ai quelques une à vous faire voir... Mais quand on pense qu'à l'époque, en France, il y avait des stations partout et certaines ouvertes jours et nuit et que de nos jours en dehors des autoroutes et des distributeurs automatiques dans les villes tu peux crever la gueule ouverte si t'as besoin d'essence, ça fait vraiment mal au coeur...
avatar
Mario

Messages : 213
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 56
Localisation : Genève (de merde)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  XCB35 le Mer 12 Sep 2012 - 23:13

on attend ton sujet station service ,dans certaines ville tu as l'impression que le temps s'est arrêté,ils vivaient moins comme des cons à l'époque et les garages d'aujourd'hui........
laisse moi rigoler Smile Smile lol! lol! des kills du diag avec des PC dans des ateliers de daube , je les aime ces mec là avec leurs caisses de M............
avatar
XCB35

Messages : 717
Date d'inscription : 26/01/2009
Age : 40
Localisation : Bain de Bretagne 35470

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Mario le Jeu 13 Sep 2012 - 18:19

XCB91 a écrit:on attend ton sujet station service ,dans certaines ville tu as l'impression que le temps s'est arrêté,ils vivaient moins comme des cons à l'époque et les garages d'aujourd'hui........
laisse moi rigoler Smile Smile lol! lol! des kills du diag avec des PC dans des ateliers de daube , je les aime ces mec là avec leurs caisses de M............

Moi ce que j'aime bien, c'est ta façon de voir les choses...! Very Happy cheers lol!
avatar
Mario

Messages : 213
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 56
Localisation : Genève (de merde)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Mario le Jeu 13 Sep 2012 - 20:06

Puisqu'il vous plait, une autre photo de ce garage... Je vais la rajouter à la suite des autres photos plus haut. Asseyez de déchiffrer ce qui était marqué sur la façade c'est trop marrant. Il y a déjà le nom de deux proprio différents et ce qu'ils proposaient aux clients.



Ce garage ce trouve à Etaux sur l'un des anciens tracé de l'ex N203 en Haute Savoie. Etaux est une ville qui est à côté de la Roche sur Foron... En fait, cette ville est même collée à la Roche car de nos jours il n'y a plus de limite entre ces deux villes tant il s'est construit de baraques, et, ce garage va être prochainement démoli pour laisser place à une superbe construction bien moderne

avatar
Mario

Messages : 213
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 56
Localisation : Genève (de merde)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Invité le Ven 14 Sep 2012 - 11:21

J aime bien ce sujet
Sur la N15 entre Rouen yvetot et le Havre
Il y en a des paquets de station garage abandonné

Mais je pense que déjà à l époque avec un plein tu faisait pas 800 à 1000 klm
Pour les réparations des véhicules pareil à l époque il y avait pas besoin de mettre + de 100 000 €
Dans l outillage et qui change tout les 2/3 ans

par compte pour les nostalgique
Faut allez en tunisie là les garage heu affraid pale
J ai mal pour eux

Mais la prochaine fois je ferais des photos
Des stations garage sur la N 15 avec la manta A devant si je peu car la végétation à repris cet droit Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Eric L le Ven 14 Sep 2012 - 19:40

Oui la N15 je la connais, pas mal de garage ont disparus en effet de mème que les stations , autre époque !! Sad
avatar
Eric L

Messages : 3552
Date d'inscription : 23/01/2009
Age : 50
Localisation : Rouen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Mario le Mar 18 Sep 2012 - 18:00


A cette époque les murs des maisons étaient couverts de publicités peintes. Cette pratique a débuté avant le début du 20ème siècle, mais vu l'intensification du trafic, c'est vraiment entre 1930 et 1970 qu'il y en avait le plus. On en trouvait partout, sur chaque recoin de mur disponible on y "collait" une publicité. Dans les années 1930 cette invasion de publicité a été surnommé "la lèpre de la route" et en 1971 la publicité peinte sur les murs a été interdite. Ces "fresques" étaient faite par des peintres qui sillonaient la France et pratiquaient leur art aux quatres coins du pays.

En voici quelques exemples où vous reconnaîtrez des noms de marques disparues, d'autres très connue et toujours d'actualité, d'autres moins connues, etc, etc.

Fameuse marque de lubrifiant pour moteur... Et à côté, pub pour un restaurant... La loi est respectée, la pub n'est pas peinte sur le mur... Mais au final, où est la différence ? En fait, c'est juste un peu plus moche et moins intégré à la maison...



Fameuse marque d'apéritif toujours existante. Une des pub les plus nombreuse de France



Là aussi, une marque très connue de peinture et toujours existante



Une pub pour Hotchkiss, malheureusement disparue, une marque de voiture aillant fait des modèles fabuleux et recouverte par une publicité pour Simca, autre marque de voiture aujourd'hui elle aussi disparue...



Encore une pub pour ce fameux apéritif...



Unic... encore une marque prestigieuse du patrimoine Français disparue.



Pub pour un garage à la Roche sur Foron en Haute Savoie... Agent Mathis, marque disparue dans les année trente... Admirez le No de téléphone !!!





Encore Unic...



Bien préservée cette pub pour un produit qui m'est totalement inconnu. Cette pub est du côté de Gex dans l'Ain sur l'ex N5



Atlantic, une ancienne marque de machine à laver... Elle aussi disparue. Et à côté, pub pour une huile, probablement pour les huiles Renault selon d'autres de ces anciennes pub que j'ai trouvé sur ma route.



Autre pub pour un apéro connu. Celle là aussi était partout en France. En plus, bel état de conservation pour cette pub. On s'aperçoit que de toute ces vielles pub, les produits alcoolisé existent toujours et que tous les autres ont disparus... Moralité, mieux vaut fabriqué du pinard que des autos, on a moins de chance de se planter...!!!



Comme je vous l'ai dit, en 1971 il fut interdit de faire des publicités peinte directement sur les murs parce que soit disant c'était laid... Depuis, la pub ne s'est pas arrêtée pour autant, et l'on voit des forets de panneaux agglutinés les uns aux autres, dont certains énormes, lumineux et dégueulasses. Il y en a partout au bord des routes, de la pub sous toutes les formes... C'est vrai que quand on voit ça, on se dit que c'est nettement plus "propre" que la lèpre d'autrefois...!!!
avatar
Mario

Messages : 213
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 56
Localisation : Genève (de merde)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Shark le Mar 18 Sep 2012 - 18:23

En supposant que ça soit "la même boutique" Atlantic fabrique des chauffe-eau électriques (comme Cummulus par exemple)
La lèpre des panneaux est une catastrophe mais comme les gens rammasent du blé ils ne sont pas génés plus que ça d'avoir un gros "placard" sur leur façade... affraid
avatar
Shark

Messages : 1727
Date d'inscription : 27/01/2009
Localisation : Dans l'Est

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Invité le Mer 19 Sep 2012 - 13:17

Un garage avec un numéro de téléphone en 1930
Bravo cela devait pas être donné à tout le monde je pense ?
Surtout en haute Savoie non ?
Et ils avaient de la bonne peinture à l &poque 80 ans après et toujours là respect

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Mario le Jeu 20 Sep 2012 - 12:16

Shark a écrit:En supposant que ça soit "la même boutique" Atlantic fabrique des chauffe-eau électriques (comme Cummulus par exemple)
La lèpre des panneaux est une catastrophe mais comme les gens rammasent du blé ils ne sont pas génés plus que ça d'avoir un gros "placard" sur leur façade... affraid

Tiens Didier, en voilà une autre... C'est vrai que c'est ton domaine l'électro-ménager...

avatar
Mario

Messages : 213
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 56
Localisation : Genève (de merde)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Mario le Jeu 20 Sep 2012 - 12:17

En plus des garages et de la publicité sur les murs, sur les routes sont apparu aussi des stations service, des restaurants et tout ce dont pouvaient avoir besoin les usagers de la route.
Au début, les stations service n'existaient pas et ce sont des épiciers, des restaurateurs ou des commerçants divers qui vendaient l'essence en bidon. Puis arrivèrent les pompes à essence. On les trouvaient au bord du trottoire devant la devanture de ces mêmes marchands. Je n'ai pas de photos de cette époque, mais je vous fais voir une pompe de ces années encore en place à Carouge, un quartier périphérique de Genève, devant un ancien garage aujourd'hui fermé.



Cette pompe ci dessous appartient à un ami collectionneur à Annemasse (74) Ces pompes sont appellées "bijaugeur" car elle ont deux espèce de bocaux dans lesquels passe l'essence et c'est ce qui permet de jauger le litrage



Puis vinrent les stations service. Les stations en ce temps étaient de vrais monuments. Elles étaient faite pour être vue depuis très loin et ettirer le client... Je manque là aussi de photos, et pourtant, j'aurai pu en avoir plus quand je pense à celles que j'ai vu encore existante sur ma route... !!! Bref, celle que je vous fait voir ci dessous est à Port-sur-Saône sur l'ex N19. Elle à été transformée en pizzeria, mais vous pouvez voir le "totem" en béton sur lequel était écrit à l'époque le nom de la marque d'essence distribuée dans cette station. A la vu de ce qui reste des lettres qui étaient sur ce totem, on peut en déduire que ce devait être une station OZO, ancienne marque d'essence.



Puis, les stations se sont faites moins originales, mais il y en avait partout en France à l'image de toutes celles abandonnées de nos jours.

Celle là est devenu un bistrot.











Les autoroutes et voies expresses, les délinquant qui attaquaient les stations service, la conjoncture, etc, etc ont eu raison de tous ces établissements que l'on rencontrait sur les routes. Hormis les stations, les restaurants ont fermé leurs portes les uns aprés les autres...

Un des plus célèbre relais routier de France à Châtillon en Michaille dans l'Ain.



Restaurant du Mont d'Ain... Fermé depuis des lustres mais il a gardé ses panneaux avec son nom écrit dessus.



Celui là est devenu une maison privée. Le relais route du Mt Blanc il s'appelait, comme un autre beaucoup plus célèbre dont je vais vous parler dans un instant... Celui là, je ne connais pas son histoire !!!





Un ancien relais routier sur l'ex N79... Là ça fout les boules de voir des petits relais comme celui ci abandonné... Il y en avait plein de comme ça à l'époque et il faisait bon s'y arrêter !!!



Et encore un...! Sur la 4 cette fois !



Ce relais là était aussi un des plus connu de France... Chez Denis à Pont-d'Ain. Pour lui aussi c'est fini !Tous les routiers d'Europe quasiment connaissaient ce bistrot sur la route de l'Italie.



J'ai gardé le plus connu pour la fin... Le Relais route de la Rochepot dans le Morvan sur la N6. Je vous en ai fait allusion quelques images plus haut car j'ai trouvé cet ancien bistrot qui s'appellait pareil. Mais celui de la Rochepot était sur un des axe majeur de la France et il a servit de cadre à un film avec Alain Delon, le cercle rouge. Ce Relais route était équipé d'un restaurant, d'une station service, d'un garage et faisait aussi motel. Presqu'un restauroute avant l'heure. Pour les automobilistes qui allaient direction nord, c'était quasiment l'étape obligatoire avant d'affronter les grands espaces déserts du Morvan.

La photo que vous voyez là, c'est ce qui restait du Relais route en 2006, soit plus de trente ans après sont abandon. De nos jours, il ne reste plus rien car il a été entièrement rasé.


avatar
Mario

Messages : 213
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 56
Localisation : Genève (de merde)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Eric L le Jeu 20 Sep 2012 - 22:46

Pour bien connaitre le film " le cercle rouge", dans le film, l'établissement porte le nom de "restoroute" de mémoire , il y garre sa plymouth juste devant !
avatar
Eric L

Messages : 3552
Date d'inscription : 23/01/2009
Age : 50
Localisation : Rouen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Mario le Lun 24 Sep 2012 - 18:20

Je sais plus si c'était une Plymouth, mais c'est possible, en tous cas, c'est un Américaine et en effet, il se parcke juste devant..

Par contre, où il y a une grosse faute dans ce film, c'est que, Delon étant au "Relais route" (qui a peut être en effet un autre nom dans le film, je ne me rappelle plus) et étant en direction de Paris, il ne peut pas se faire contrôler par les flics comme c'est le cas dans le film, devant le monument de l'inventeur de la photographie qui s'appelait "Nicephore Niepce", car ce monument est avant Châlon sur Saône et donc, depuis le "Relais route" en direction de Lyon...
avatar
Mario

Messages : 213
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 56
Localisation : Genève (de merde)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Shark le Lun 24 Sep 2012 - 21:26

Lors du montage ils ne se sont pas fait ch... pensant qu'on ne verrait rien mais y'a toujours quelqu'un qui remarque le détail... Laughing
avatar
Shark

Messages : 1727
Date d'inscription : 27/01/2009
Localisation : Dans l'Est

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Eric L le Lun 24 Sep 2012 - 23:06

Ben oui , c'est comme dans " le cerveau" quand il passe Tancarville , ils sont coté calvados donc a l'opposé du Havre , mais bon pour le commun de spectateurs , on s'en fout, ça ne change pas le fond de l'histoire !
Dans " le cercle rouge" , Delon roule en plymouth Fury 3 de 1965, les tueurs dans la foret en chevrolet Impala également de 1965 ( je peux pas me trompé, première ricaine ou je me suis assis sur la banquette arrière a l'age de 11 ans!) et Montant roule en Mercury colony park de 66/67.
Bon fermons cette parenthèse cinématographique et reprenons notre cour par notre professeur Mario !
avatar
Eric L

Messages : 3552
Date d'inscription : 23/01/2009
Age : 50
Localisation : Rouen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Mario le Mar 25 Sep 2012 - 18:12

Eric L a écrit:Ben oui , c'est comme dans " le cerveau" quand il passe Tancarville , ils sont coté calvados donc a l'opposé du Havre , mais bon pour le commun de spectateurs , on s'en fout, ça ne change pas le fond de l'histoire !
Dans " le cercle rouge" , Delon roule en plymouth Fury 3 de 1965, les tueurs dans la foret en chevrolet Impala également de 1965 ( je peux pas me trompé, première ricaine ou je me suis assis sur la banquette arrière a l'age de 11 ans!) et Montant roule en Mercury colony park de 66/67.
Bon fermons cette parenthèse cinématographique et reprenons notre cour par notre professeur Mario !

Je ne doute pas de toi du tout mais j'ai contrôlé sur Wikipedia car tu m'as interpellé Eric... La Plymouth Fury est une de mes caisse préférée et c'est avec une comme Christine que mon père est venu me chercher à la maternité quand je suis venu dans ce monde pourri plein d'emmerde...! J'étais un peu jeune pour me rendre compte de la chance que j'avais Laughing Laughing
Bref, donc quand tu as parlé de Fury, je n'ai pas pu m'empêcher de (re)voir la "tronche" de la type 3 car je connaissais la 1 et la 2 qui est ma préférée mais je ne savais pas qu'il y en avait plus que deux modèles. Merci pour cette leçon.

L'Impala je savais par contre, mais celle de Montant, je ne connaissais pas du tout... Je rends hommage à ton grand savoir en matière de vieilles (mais fabuleuses) Ricaines...
avatar
Mario

Messages : 213
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 56
Localisation : Genève (de merde)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum