L'histoire des routes.

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Eric L le Mar 25 Sep 2012 - 22:23

Mario je vais rougir, tu es trop flatteur , c'est vrai que j'ai "bourlingué " longtemps dans le milieu de la ricaine ( et mème encore a présent d'ailleurs), je ne vais pas épiloguer sur le nom de Fury chez Plymouth , il a été plus de 20 ans au catalogue , et la type 3 n'est pas la troisième série mais une finition dans la gamme fury , tout comme la "sport fury" ou plus tard dans les 70's il y a eu la "gran fury", question de gamme et de finition.
En clair comme comparatif, la Fury est a plymouth ce que la rekord est chez Opel .
En tout cas, on sait que certaines ont fait des bornes sur nos nationales et on souvent fait le plein dans nos stations services ( ta vue comment je reviens sur le sujet du topic, hein !!).
avatar
Eric L

Messages : 3540
Date d'inscription : 23/01/2009
Age : 49
Localisation : Rouen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Mario le Mer 26 Sep 2012 - 13:40

Eric L a écrit:Mario je vais rougir, tu es trop flatteur , c'est vrai que j'ai "bourlingué " longtemps dans le milieu de la ricaine ( et mème encore a présent d'ailleurs), je ne vais pas épiloguer sur le nom de Fury chez Plymouth , il a été plus de 20 ans au catalogue , et la type 3 n'est pas la troisième série mais une finition dans la gamme fury , tout comme la "sport fury" ou plus tard dans les 70's il y a eu la "gran fury", question de gamme et de finition.
En clair comme comparatif, la Fury est a plymouth ce que la rekord est chez Opel .
En tout cas, on sait que certaines ont fait des bornes sur nos nationales et on souvent fait le plein dans nos stations services ( ta vue comment je reviens sur le sujet du topic, hein !!).

En effet, belle transition... Et merci pour ce cours sur les Fury...
avatar
Mario

Messages : 213
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 55
Localisation : Genève (de merde)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Mario le Jeu 4 Oct 2012 - 20:04

En ce qui concerne la signalisation, après les plaques de cocher vinrent les panneaux de direction. Ces panneaux furent en premier lieu en bois, et donc, forcément, de nos jours il n'en reste rien. Puis vinrent les panneaux en béton. Ces panneaux et les bornes kilométriques étaient fabriquées par plusieurs fournisseurs. Mais le système restait quand même aléatoire.
En 1931, Michelin, constatant la carance de ces instalations, décidat de fabriquer des bornes kilométriques, des panneaux de signalisation, des plaques de signalisation et des bornes de signalisation.

Les bornes de signalisation étaient impressionantes par leur taille et leur forme. En voilà une encore en place à Izernore dans l'Ain. Vous pouvez la voir placée sur le trottoire devant la maison à gauche de la photo.



La voilà vue de près



Une autre en région Parisienne.



Tous les panneaux de signalisation, toutes les bornes de direction ou kilométrique que faisait Michelin était construite avec un chassis en béton qui supportait un ou des tableaux en lave émaillée où l'on trouve les inscriptions. C'est à celà que l'on reconnait un objet sorti de chez Michelin

Plaque de direction Michelin



Encore une autre



Panneaux de direction Michelin







Panneau de localité Michelin



Panneaux de localisation d'endroits divers





Les bornes kilométriques Michelin sont typiques. Elle ont les plaques émaillées incrustées dans les faces avants et arrières de la borne et n'ont pas la tête complêtement rouge comme celles des autres fournisseurs.

Une superbe borne Michelin au bord de l'ex N203. Derrière on voit la nouvelle 4 voies qui remplace l'ancienne route.





Une autre au col du Cerdon



C'est en 1971 que Michelin arrêta définitivement la fabrication de ces panneaux, de ces bornes et de tous ce qui touche à la signalisation routière.
Il faut aussi savoir que sur les premiers panneaux de direction, il était écrit dans une bande rouge au dessus des inscriptions de destination "dont de Michelin", ou alors "dont de l'A.C.F", etc, etc. Dans les années qui ont suivi la fin de la guerre, la publicité sur les panneaux a été interdite. Michelin pour contourner cette interdiction, imprimait un Bibundum dans le béton à l'arrière du châssis de ses panneaux. De plus, toutes les bornes ou panneaux de chez Michelin avaient la date de fabrication écrite dans le coins en bas à droite de la plaque émaillée.


avatar
Mario

Messages : 213
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 55
Localisation : Genève (de merde)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Mario le Jeu 1 Nov 2012 - 13:19

A l'origine et encore aujourd'hui, les routes reliaient les villes et villages entre eux, mais ce qui a changé de nos jours, c'est que l'on a construit partout des déviations pour que le trafic de transit ne passe plus dans les agglomérations. Pour cela, des déviations ont été construites. Certaines routes déviées sont restées en activité car elles desservent toujours le village ou la ville pour lesquels elles ont été créées. Certaines autres routes ont été abandonnées, et sur ces "oubliées" ont peut retrouver avec un peu de chance toute sorte de "mobilier" routier oublié par la même occasion. Outre les bornes kilométriques, les panneaux de direction, il y a des constructions beaucoup plus imposantes, ce sont les passages à niveau et leurs maisons de garde barrière, les ponts, les tunnels, etc.

La N6 qui traversait le village de Chanteau a été détournée depuis fort longtemps. A l'origine, le trafic passant dans le village, devait traverser deux passages à niveau situés à la sortie nord et sud du village. La déviation a permis d'éviter le village ainsi que les passages à niveau.
Voilà le passage à niveau sortie sud du village avec sa typique maison de garde barrière sur la droite.



Sur cette photo ci dessous, on voit aisément l'ancien tracé de la route qui à l'époque était la N6 et traversait le hameau de Chanteau. On voit aussi la ligne de chemin de fer qui aux deux extrémités du hameau coupait la route. Le passage à niveau de ma photo est à la sortie sud de Chanteau.



Passage à niveau de Champs sur Yonne. Ce village se situait sur la N6 à l'époque. Il a aussi été dévié... Et toujours la maison de garde barrière sur la gauche.



Sur cette photo, j'ai fait en rouge le tracé de l'ex N6 (devenue D606 en 2006) qui évite le village et en vert le tracé avant la déviation. En brun, le passage à niveau de la photo.



Saint Julien en Genevois, passage à niveau supprimé du fait de la déviation de la N206 qui passait à cet endroit. Sur la photo, on voit encore le bout de route qui arrivait à proximité de la voie pour la traverser et la maison de garde barrière sur la gauche.



Vous pouvez voir sur cette photo ci dessous, en rouge le nouveau tracé de l'ex N206 et de l'ex N201 à l'entrée de St Julien. En vert, l'ancien tracé de l'ex N206 et en bleu l'ancien tracé de l'ex N201. En brun, le passage à niveau disparu que je vous présente et en gris, un autre passage à niveau supprimé.



La route venant d'Ambérieux en Bugey qui arrivait à Pont d'Ain était une partie de la nationale 84 qui reliait Lyon à Genève. Ce tronçon fut déclassé en 1972 pour devenir la D984. Cette partie de route passait sur un petit pont ä l'entrée de Pont d'Ain. En 1988 fut mis en service l'autoroute A42 et ce bout de la D984 (donc ex N84) à l'entrée de Pont d'Ain fut détourné laissant ce pont abandonné.



La route qui passait sur le pont, les parapets du pont et au fond, l'autoroute qui coupe cette route



De l'autre côté de l'autoroute, l'entrée de Pont d'Ain. La route arrivait ici avant 1988.



Voilà une carte pour mieux imager mes propos. En rouge la route depuis 1988, en vert l'ancienne N84 et en bleu, le pont en photo.



Tous les pont ne sont pas abandonnés heureusement, lorsqu'une déviation est construite. Ici, le pont de Moret sur Loing sur l'ex N6. La déviation n'a supprimé que le trafic de transit mais le pont sert toujours pour les véhicules allant à l'intérieur du village.



Certains évènements ont aussi contribué à hâter le processus d'évitement des villages. Pont sur Yonne sur l'ex N6 devait être dévié déjà avant la guerre, mais les choses ont traîné et le vieux pont fut détruit lors d'un bombardement. La reconstruction d'un nouveau pont devenant urgente on en profita pour faire la déviation du village. Ici les restes du vieux pont



Sur cette carte ci dessous, vous voyez en rouge la "nouvelle" N6 d'après guerre devenue D606 en 2006 et en vert, la route d'avant la destruction du pont.


avatar
Mario

Messages : 213
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 55
Localisation : Genève (de merde)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Eric L le Jeu 1 Nov 2012 - 14:09

Un travail remarquable Mario , en effet, pour peu que l'on ouvre l'oeil on distingue souvent des vestiges d'anciens tracés quelques fois oubliés par le temps quand ils ne servent plus .
Certains sont en service comme le pont de st Marceau dans la Sarthe ( il date de l'époque romaine de mémoire) mais la route contourne la commune.
avatar
Eric L

Messages : 3540
Date d'inscription : 23/01/2009
Age : 49
Localisation : Rouen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Mario le Jeu 1 Nov 2012 - 17:51

Content que ça te plaise Eric... Le prochain volet de cette histoire devrait te plaire aussi, il y aura beaucoup de photos de routes oubliées et de village où le temps c'est arrêté en même temps que le trafic...
avatar
Mario

Messages : 213
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 55
Localisation : Genève (de merde)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  yves83 le Jeu 1 Nov 2012 - 19:45

Merci Mario,
c'est une belle histoire.
avatar
yves83

Messages : 849
Date d'inscription : 26/01/2009
Age : 57
Localisation : Chaumont-Gistoux(Belgique)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  sixpattes le Jeu 1 Nov 2012 - 20:57

Super. D'autant plus qu'ici, on s'inquiétait de ne pas avoir de news...
avatar
sixpattes

Messages : 1149
Date d'inscription : 30/01/2009
Age : 31

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Mario le Jeu 6 Déc 2012 - 1:05

Lorsque le trafic est devenu plus dense, le besoin de dévier certaines routes s'est fait sentir. Il y a plusieurs sorte de déviation. En premier lieu, celles qui ont pour but de dévier le trafic de transit du centre d'une agglomération.

Très souvent les riverains d'un village ont réclamé à cor et à cri la construction d'une déviation, ils ont fait des pétitions, des lettres aux autorités, en bref, un cirque pas possible, et quand ils ont eu leur déviations, les commerces ont crevés et après les même personnes se plaignaient que leur bled était mort... En revanche, pour les amoureux de vieilles routes, ce phénomène est une aubaine puisque de nos jours ont peut retrouver des villages qui sont resté figé à l'époque où a été construite la déviation. Voici quelques exemples de villages où le temps s'est arrêté.

Le Maupas sur la N6. Imaginez cette route, une des plus fréquentée de France, même si le trafic n'était pas comparable à celui d'aujourd'hui, c'est là que passaient tous les véhicules... Là, le temps s'est vraiment arrêté !!!



Sur cette photo ci dessous, on voit nettement le tracé de l'ancienne N6 et la déviation construite il y a déjà longtemps. La rue du village s'appelle d'ailleurs "ancienne route nationale"



Chanteau, toujours sur la N6. je vous ai déjà fait voir son passage à niveau, voilà maintenant l'intérieur du hameau... On est pas en 1950 là ? Remarquez la publicité peinte sur la maison de gauche pour les batteries ITEM



Ici, sur cette carte, en rouge la N6, en vert l'ancienne N6 et en bleu, le chemin de fer.



La Rochepot, en hiver, la terreur des routiers sur la N6.
En 1955, cette route a été déviée sur un long bout évitant ainsi le hameau de Gamay, le village de St Aubin, les très dures montées et descentes qui arrivent sur la Rochepot, le terrible croisement avec la N73 dans le village même de la Rochepot, et l'effroyable virage qui rentrait dans le village en descendant du plateau de Bel-Air, mais privant du même coup les usagers de la route de la vue sur son superbe château.

La montée...



...puis la descente sur le village avec la vue de son château...



..et le croisement avec la N73 devenue D973 de nos jours au millieu du village. On y voit encore une publicité peinte bien conservée pour un célèbre apéro...



...et un vieux garage abandonné juste en face de la vieille pub, de l'autre côté du carrefour



Voilà la carte sur laquelle ont voit bien les déviations construites. En rouge la N6 après 1955 et en vert, la "6" d'avant 55



Bière en Morvant, toujours sur la "6". Cette déviation a évité deux passages à niveaux et le village. Et pour ceci, un grand bout de N6 a été dévié tel que celui mis en image sur cette photo. Pas merveilleux de rouler sur une route de ce type ? Pas de trafic, pas de radars, pas de flics...!!!



Sur la carte on voit, en rouge la route actuelle, en vert, la "vieille 6" et en bleu, la voie de chemin de fer



Toujours Bière en Morvand. Sur cette carte, on voit le début de la déviation qui évite le premier passage à niveau



Tacon dans l'Ain, sur la N84 (devenue D1084) qui reliait Lyon à Genève... N'est il pas typique de l'époque ce village ?





Sur la carte, encore en rouge, la route de nos jours et en vert, la route d'antan.



Certaines agglomérations par contre ont été déviées par obligation..

Par exemple, Villeneuve sur Yonne sur la N6. Les portes médiévales de cette petite ville ne permettaient pas le passage des poids lourds qui devaient emprunter la RN5 avant de pouvoir retrouver la "6" au sud de Villeneuve.



Pareil pour Moret sur Loing située elle aussi sur la N6 et qui, vu l'étroitesse de ses rues en plus de ses portes médiévales, ne se prêtait pas vraiment au passage d'un trafic intense.




avatar
Mario

Messages : 213
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 55
Localisation : Genève (de merde)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Shark le Jeu 6 Déc 2012 - 2:21

Besançon n'a pas la chance de pouvoir garder toutes ces portes médiévales, caprice d'un ancien maire pour faire passer les bus, aujourd'hui avec le nouveau tramway en construction (c'est la mode) les portes seraient sauvées...
avatar
Shark

Messages : 1727
Date d'inscription : 27/01/2009
Localisation : Dans l'Est

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Mario le Ven 7 Déc 2012 - 0:28

Shark a écrit:Besançon n'a pas la chance de pouvoir garder toutes ces portes médiévales, caprice d'un ancien maire pour faire passer les bus, aujourd'hui avec le nouveau tramway en construction (c'est la mode) les portes seraient sauvées...

Tu ne m'étonne pas du tout Didier... C'est une plaie ces mecs qui ne respectent rien...
avatar
Mario

Messages : 213
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 55
Localisation : Genève (de merde)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Eric L le Ven 7 Déc 2012 - 0:48

A Trichateau ( commune frontalière entre l'Oise et l'Eure) , la porte est toujours existante, pour la garder , ils ont simplement installé un feu en alternance !
Au moins ça préserve le patrimoine , du moins pour le moment !
avatar
Eric L

Messages : 3540
Date d'inscription : 23/01/2009
Age : 49
Localisation : Rouen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Mario le Ven 7 Déc 2012 - 0:53

Parmi les déviations, il y a celles qui ont pour but de redresser une route en supprimant ou en atténuant les virages ou de supprimer des passages à niveau.

Les virages de La Guette sur la N6 ont été déviés il y a déjà fort longtemps. Comme je vous l'ai dit, ces bouts de route oubliés sont pour les amateurs de vieilles routes une aubaine pour retrouver d'anciennes reliques. C'est le cas ici où l'on aperçoit sur la gauche de la photo une ancienne borne kilométrique... Imaginez que cet étroit ruban d'asphalte était la fameuse N6 à l'époque



Sur cette Photo, on voit la "nouvelle" N6 qui court sur la droite de l'ancienne route. Toutes deux se rejoignent à cet endroit !



Sur la carte ci dessous, on voit nettement en vert le détours que faisait la route à l'époque.



Souvent,les bouts de route déviés servirent de parking pour les usagers de la route qui désiraient se reposer un peu. Au col du Cerdon sur la N84, beaucoup de virage ont été déviés, mais les plus flagrands sont ceux de la montée dans le sens Lyon - Genève qui ont en effet servit longtemps d'aires de repos. De nos jours, allez savoir pourquoi, les autorités s'acharnent à fermer ces parking où il faisait bon s'arrêter à l'ombre des arbres.

En vert vous voyez les virages supprimé,la nouvelle route est bien visible.



Neydens en Haute Savoie sur la N201 de Genève à Chambéry. La déviation évite le lieu - dit Les Mouilles et un grand bout de route qui serpentait au bord d'une rivière sous un sous bois.
Admirez cette magnifique route qui est restée tel-quel depuis 1957 date de la construction de la déviation... Et c'est là qu'on retrouve cette vieille borne que je vous ai fait voir au début de mon sujet.



La municipalité a fermé ce bout de route et c'est très bien, celà évite les dépradations en tout genre



Sur la droite de cette route, on aperçoit les murs de soutènement du terrain pour éviter que la terre ne s'effondre sur la route et sur la gauche, le parapet qui sépare la route de la rivière. Beaux ouvrages en pierre apparentes.





Sur cette photo, en rouge la déviation, et en vert, l'ancienne N201.




Dernière édition par Mario le Lun 10 Déc 2012 - 13:53, édité 1 fois
avatar
Mario

Messages : 213
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 55
Localisation : Genève (de merde)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Mario le Ven 7 Déc 2012 - 0:54

Eric L a écrit:A Trichateau ( commune frontalière entre l'Oise et l'Eure) , la porte est toujours existante, pour la garder , ils ont simplement installé un feu en alternance !
Au moins ça préserve le patrimoine , du moins pour le moment !

Et si vraiment ça passe pas, il suffit de creuser dessous...
avatar
Mario

Messages : 213
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 55
Localisation : Genève (de merde)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Mario le Lun 10 Déc 2012 - 23:37

Suivant les contrées où passent les routes, il arrivent qu'elles passent devant quelques monuments typiques de la régions, ou des enclaves appartenant à d'autres pays, ou encore, des zones franches, etc, etc.
Les Savoies appartenaient au royaume de Sardaigne, ex duché de Savoie, jusqu'en 1860, date de leur annexion par l'empire Français de Napoléon III.
L'annexion, se fit par des traité entre, le royaume de Sardaigne, la France et le Canton de Genève alors république indépendante. Ces accords, donnèrent lieue à la création de trois zones franches pour la libre circulations des marchandises entre la Haute Savoie et Genève. De fait, les douanes furent construites à la limite de ces zones, en plein territoire Français, et donc, sur certaines nationales traversant ces zones il se trouvaient des bâtiments de douane aujourd'hui à l'abandon.

Sur la RN 5, au sommet du col de la Faucille dans l'Ain. A droite le bâtiment de douane et à gauche, la guérite du douanier de service



Sur la RN 84, au fort de l'Ecluse. (Ain)



Sur la RN 206 à Etrembière (74), l'ancienne douane aujourd'hui restaurée... Heureusement !



Et puis, sur la route, (au bout ?) il y a la douane... Les bâtiments des douanes ne sont pas spécialement intéressants mais cette vieille douane est vraiment typique ! Elle se trouve à Prévessin dans l'Ain à la frontière Franco-Genevoise.



Aux frontières, on trouve de belles bornes qui souvent sont ancienne et qui prouvent que la route existe depuis très longtemps...

Cette borne se trouve à la douane Franco - Suisse de Cara (74) et l'on peut voir sur l'une de ses faces, l'écusson Genevois...



...et de l'autre l'aigle du royaume de Sardaigne.



Sur le parapet du pont de la rivière Hermance, à la douane Franco Suisse, sur la RN5 (74), on y trouve cette superbe borne.





Mais la route continu sans jamais se soucier des douanes...!!!

Voilà, en ce qui concerne la France j'arrive au bout de mon histoire. Mais avant de clore ce chapitre, il me reste quelques photos de sujets originaux à vous faire voir.

A Mornas, sur la "7" j'ai trouvé cette borne avec sur ces faces des plaques de métal complêtement rouillées. Etait-ce une borne de direction ? si oui, je n'en ai jamais vu d'autres ailleurs en France. Mais tout porte à croire que malgré tout, c'était bien une borne directionnel



Cette borne là, je l'ai trouvée à Veyrier, commune de Genève.
Le gars qui l'a mise là est un entrepreneur qui voulait mettre quelque chose devant sa boîte aux lettre pour la protéger des abrutis en voitures qui font demi-tour dans sa cour, et cette borne lui est apparue lors d'un terrassement dans une autre commune de Genève. Il a trouvé ça original et l'a posée devant sa boîte...
Elle provient de la RN19 qui partait de la frontière Suisse à Bâle et finissait à Paris. Sur une de ses faces, il est écrit "Bâle 1 KM" et sur une autre "Altkirsche 29 Km". Sur sa face principale il est écrit que c'est la RN19, mais en Allemand ce qui est étonnant vu que , même si cette borne était en Alsace, c'était quand même en France. Comment cette borne est arrivée jusqu'à Genève... C'est un mystère que nous ne saurons jamais!





Cette borne se trouvait sur un bout dévié et délaissé de la D18 en Haute Savoie. Elle est spéciale parce qu'elle était en métal, On voit qu'elle à un trou fait certainement par une voiture en perdition, et par ce trou, j'ai vu qu'il y avait à l'intérieur une autre borne en pierre certainement elle aussi enfoncée dans la terre suite à un accident. Il ne passe sur ce bout de route que des tracteurs, des cyclistes et des promeneurs. Cette borne ne gênait personne et pourtant, en mai 2011 les autorités l'ont fait disparaître...





Dans une commune du Jura ils ont trouvé le moyen de recycler les bornes routières...



A Bellegarde sur Valserine dans l'Ain, là aussi ils recyclent les anciennes bornes. Celle là servent à baliser le cheminement d'une ancienne voie de tram devenue promenade piétonne.





Un panneau Michelin sans doute mis à mal par un véhicule en perdition et qui traîne là depuis longtemps...



Une très vieille borne de la N201 qui allait de Genève à Chambéry a été récupérée et plantée là par la commune de La Muraz (74) au bord de la D15 près d'une douane de zone franche qui a été restaurée. Pour une fois, très bonne initiative de cette commune.



Certaines bornes de nos jours servent de support pour les nouveaux panneaux remplaçant les anciennes bornes kilométriques





Et pour finir, voilà un article que j'ai eu la chance de pouvoir faire dans un journal de Haute Savoie.



De nos jours, les routes servent de terrain de jeu à nos élus qui ne savent plus quoi faire pour justifier leur salaire. Chaque petit maire et chaque petit fonctionnaire de mairie se doit de faire son petit giratoire, ou son petit ralentisseur, ou son bout de trottoir pour être à la mode et dire à ses proches et ses amis "MOI j'ai fait ça..." Du coup, on voit fleurir, outre des ronds points et des ralentisseurs de partout, mais aussi, des bacs à fleurs, des petites barrières à la con, des lampadaires, des petits piquets de métal ou de bois n'importe où, etc, etc. Ils s'amusent à colorer les routes, ils font des lignes zigzag par terre et, la cerise sur le gâteau, les statues et autres décorations sur les giratoires. Et tout ceci avec l'argent du contribuable bien sûr. Quand mettront ils leur bac à sable au milieu des routes pour qu'ils puissent être à leur aise sur leur lieu de travail... ?

Je profite de ce sujet pour faire une autre mise au point... Tous le monde dit "Oh qu'est ce qu'elle est dangereuse cette route..." lorsqu'il s'agit d'une route un peu tortueuse ou rapide, etc. Ce n'est jamais la route qui est dangereuse, mais bien les gens qui sont dessus.


avatar
Mario

Messages : 213
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 55
Localisation : Genève (de merde)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Eric L le Mar 11 Déc 2012 - 0:10

Ce n'est jamais la route qui est dangereuse, mais bien les gens qui sont dessus

Entièrement d'accord avec toi ! Chaque élu y va de sa petite signature en effet, ralentisseurs , rond point et autres incohérences bureaucratiques incompatibles avec la bonne marche de la circulation mais bien souvent , l'humain oublie qu'il est automobiliste plutot que pilote sans parler de l'insoucience de bon nombre de nos congénaires.

Mario, c'est un très beau reportage que tu nous as réalisé , il prouve bien que notre patrimoine historique passe aussi par nos routes et leurs histoires!
Eric L
avatar
Eric L

Messages : 3540
Date d'inscription : 23/01/2009
Age : 49
Localisation : Rouen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Invité le Mar 11 Déc 2012 - 0:49

Je suis d accord aussi , super reportage
Et avec un jeux de mot tu as du en faire des borne avec ton opel cheers

Merci encore à toi ... et continue j adore !!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Mario le Mar 11 Déc 2012 - 1:28

Je suis content que ça vous plaise. Oui, des bornes j'en ai à mon actif, en Opel et en camion... Grosso modo, 2'ooo'ooo... Et j'ai aimé la route et mon métier plus que je ne peux aimer une femme... ! ( Désolé pour elles !)

Là ne s'arrête pas mon histoire, je continuerai plus tard avec les routes Suisses...
avatar
Mario

Messages : 213
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 55
Localisation : Genève (de merde)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Shark le Mar 11 Déc 2012 - 1:47

J'attends la suite car c'est très intéressant cheers
avatar
Shark

Messages : 1727
Date d'inscription : 27/01/2009
Localisation : Dans l'Est

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Eric L le Mar 11 Déc 2012 - 8:16

Mais nous patienterons cher maitre , pour la suite en Hélvètie! Wink
avatar
Eric L

Messages : 3540
Date d'inscription : 23/01/2009
Age : 49
Localisation : Rouen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Eric L le Jeu 24 Juil 2014 - 1:08

Un petit dépoussièrage de topic et une pensée pour Mario Wink 

Malgré les années a subir l'air salin, il est encore bien présent, espérons qu'il sera rénové !

_________________
Eric L
avatar
Eric L

Messages : 3540
Date d'inscription : 23/01/2009
Age : 49
Localisation : Rouen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Mario le Sam 16 Aoû 2014 - 12:26

Salut Eric.

Merci de cette pensée. Il faudrait que je m'y remette et que je continue ce sujet mais j'ai un soucis de PC et pas trop de pognon pour en racheter un autre. Du coup, j'emprunte celui de ma nana, mais je peux pas l'avoir à disposition tout le temps...

J'espère pouvoir arranger ça d'ici quelque temps... !
avatar
Mario

Messages : 213
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 55
Localisation : Genève (de merde)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Eric L le Sam 16 Aoû 2014 - 21:03

T'inquiètes pas Mario, ça nous emèche pas de penser a toi ! Wink 

_________________
Eric L
avatar
Eric L

Messages : 3540
Date d'inscription : 23/01/2009
Age : 49
Localisation : Rouen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  yves83 le Dim 17 Aoû 2014 - 18:53

Clair Mario,c'est quand tu peux bien sûr !
avatar
yves83

Messages : 849
Date d'inscription : 26/01/2009
Age : 57
Localisation : Chaumont-Gistoux(Belgique)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Mario le Jeu 1 Jan 2015 - 1:49

Bon, d'ici très peu de temps je vais m'y remettre. Alors à bientôt.
avatar
Mario

Messages : 213
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 55
Localisation : Genève (de merde)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des routes.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum